GOLD  $US/OZ $ NYSE:OR  $ TSX:OR    $

Osisko annonce les ventes préliminaires du quatrième trimestre de 2020 et fournit une mise à jour sur le portefeuille de redevances et de flux

Montréal, 13 janvier 2021 – Redevances Aurifères Osisko Ltée (la « Société » ou « Osisko ») (TSX et NYSE : OR) a le plaisir de fournir la mise à jour corporative suivante :

VENTES PRÉLIMINAIRES DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2020

Osisko a reçu approximativement 18 800 onces d’équivalent d’or1 attribuables au cours du quatrième trimestre de 2020, pour un total d’approximativement 66 100 onces d’équivalent d’or en 2020, dépassant les perspectives révisées de 63 500 à 65 500 onces d’équivalent d’or. Ces chiffres excluent 1 750 onces d’équivalent d’or issues du flux diamantifère Renard pour le quatrième trimestre de 2020, provenant de la vente de diamants détenus en inventaire par l’opérateur. Le produit net issu du flux diamantifère Renard a été réinvesti via le prêt relais contracté par l’opérateur de la mine.

Osisko a enregistré des produits2 préliminaires de 64,5 millions de dollars CA durant le quatrième trimestre. Les coûts des ventes préliminaires2, excluant l’épuisement2, se sont élevés à 18,2 millions de dollars CA résultant en une marge monétaire3 d’approximativement 46,3 millions de dollars CA. Ces chiffres incluent les produits préliminaires2 issus du flux diamantifère Renard de 4,3 millions de dollars CA et les coûts des ventes, excluant l’épuisement2, de 1,9 million de dollars CA, résultant en une marge monétaire de 2,4 millions de dollars CA.

En excluant les ententes d’écoulement de métaux, la marge monétaire d’Osisko sur les redevances et flux de métaux3 s’est élevée à 93,5 % durant le quatrième trimestre de 2020 (97,1 % en excluant le flux diamantifère Renard).

Sandeep Singh, chef de la direction d’Osisko, a commenté : « Nous sommes très satisfaits de la vigueur de nos activités au quatrième trimestre et d’avoir dépassé nos perspectives révisées pour l’année. La tendance à la hausse des onces d’équivalent d’or reçues s’est poursuivie au cours du quatrième trimestre et nous envisageons des catalyseurs de croissance en 2021 et au-delà. Plus loin dans ce communiqué de presse, nous fournissons une mise à jour sur certains actifs en production ou en développement. La profondeur du portefeuille d’Osisko est souvent négligée, mais nous détenons plusieurs actifs de grande qualité, à des étapes de développement variées, qui ont le potentiel d’ajouter de la valeur significative pour les actionnaires. »

NOMINATION D’UNE VICE-PRÉSIDENTE, RELATIONS AUX INVESTISSEURS

Osisko a le plaisir d’annoncer la nomination de Heather Taylor au poste de vice-présidente, relations aux investisseurs. Heather apporte plus de 15 années d’expérience dans le marché des capitaux de l’industrie minière et des métaux. Jusqu’à tout récemment, Mme Taylor occupait le poste de directrice du développement des affaires pour Nexa Resources. Elle gérait auparavant les relations aux investisseurs chez Nevsun Resources jusqu’à sa vente. De plus, Heather apporte un large éventail d’expérience acquise dans des rôles liés à la recherche sur titres institutionnels, les négociations et les ventes de ces titres, et le développement corporatif.

Sandeep Singh, chef de la direction, a commenté : « Je suis très heureux d’ajouter Heather à notre équipe. Sa vaste expérience de l’industrie et son réseau seront d’une grande utilité dans un contexte où nous continuons l’exécution de notre stratégie et créons de la valeur à long terme pour nos actionnaires. »

MISE À JOUR DU PORTEFEUILLE DE REDEVANCES ET DE FLUX

Canadian Malartic – progression du projet souterrain

Mines Agnico Eagle Limitée et Yamana Gold Inc. (collectivement, le « partenariat ») ont continué leurs opérations régulières dans la fosse à ciel ouvert de Canadian Malartic. Suite au succès en exploration sur les zones East Gouldie, Odyssey et East Malartic, le partenariat a annoncé son intention de publier une étude économique préliminaire au courant du premier trimestre de 20214 relative à une opération souterraine future d’une cadence de production ciblée de 15 000 à 20 0004 tonnes par jour d’ici 20295, pour une production de 400 0005 à 450 0005 onces d’or par année. Dans l’attente d’une décision positive quant à la construction, le partenariat prévoit être en mesure de débuter la préparation d’un puits et d’un chevalement cette année, et a indiqué la possibilité d’un début de la production souterraine à Odyssey Sud aussi tôt qu’en 20234. Osisko détient une redevance de 5,0 % NSR sur les gîtes East Gouldie et Odyssey Sud, et une redevance de 3,0 % NSR sur les gîtes Odyssey Nord et East Malartic.

Mantos Blancos – expansion de l’usine de sulfures

Mantos Copper S.A. (« Mantos ») a continué la construction de l’expansion du concentrateur de sulfures à la mine de cuivre Mantos Blancos. L’expansion devrait accroître la capacité de traitement de l’usine de concentration de sulfures de 4,3 Mt par année à 7,3 Mt par année d’ici le quatrième trimestre 2021 et de prolonger la durée de vie de la mine jusqu’en 2035. Osisko détient une entente de flux lui permettant d’acquérir 100 % de l’argent (Ag) produit à Mantos Blancos jusqu’à ce que 19,3 millions d’onces aient été livrées, et 40 % de l’argent produit par la suite. Osisko effectuera des paiements continus à Mantos pour chaque once d’argent livrée d’un montant égal à 8 % du cours de l’argent. Les livraisons annuelles d’argent affiné à Osisko, durant les cinq années suivant la mise en service de l’expansion, devraient s’élever à approximativement 1,2 million d’onces en moyenne.

Eagleaccroissement de production

Victoria Gold Corp (« Victoria ») a atteint la phase de production commerciale à sa mine Eagle en juillet 2020. Eagle a produit 42 174 onces d’or au quatrième trimestre de 2020 et devrait continuer d’accroître la production en 2021 pour atteindre un niveau de production de 220 000 onces d’or par année. Au cours des derniers mois, Victoria a également livré d’excellents résultats de forage sur l’ensemble de la propriété Dublin Gulch. Les faits saillants des intersections incluent : 2,77 g/t Au sur 65,7 mètres, 3,95 g/t Au sur 19 mètres et 13,7 g/t Au sur 13,7 mètres sur la zone Raven; et 6,14 g/t Au sur 8,4 mètres et le résultat d’une tranchée de 4,65 g/t Au sur 32,0 mètres sur la zone Lynx. Osisko détient une redevance de 5,0 % NSR sur la propriété Dublin Gulch, laquelle inclut la mine Eagle.

Éléonore – perspectives de production

Newmont Corporation (« Newmont ») a fourni des perspectives de production révisées de 270 000 onces d’or pour la mine Éléonore en 2021, lesquelles sont au-dessus du niveau de production stable établi pour la mine à 250 000 onces d’or. L’exploration continue sur la propriété afin d’accroître la durée de vie de la mine. Osisko détient une redevance de 2,0 % à 3,5 % NSR sur la mine Éléonore en fonction de la quantité d’or produite à ce jour (actuellement une redevance de 2,2 % NSR).

SASA redémarre la production

Central Asia Metals PLC (« CAML ») a annoncé le redémarrage de la production des concentrés de plomb et de zinc à la mine SASA le 2 octobre 2020, suite à une fuite observée sur les installations de stockage des résidus en septembre. CAML prévoit recevoir un rapport définissant les facteurs qui ont contribué à la fuite et des recommandations d’ingénierie au courant du premier trimestre de cette année. CAML est en transition vers la méthode de déblai-remblai à SASA, ce qui devrait permettre un taux de récupération plus élevé et une dilution réduite, tout en envisageant un accroissement de cadence de production à 900 000 tonnes par année, comparativement au niveau actuel de 825 000 à 850 000 tonnes par année. Osisko détient un flux argentifère de 100 % sur l’argent produit à la mine dont le prix de transfert s’élève à 5,50 $ US par once et ajusté en fonction de l’inflation.

Gibraltar – production toujours stable

Taseko Mines Ltd. (« Taseko ») poursuit ses opérations de manière stable à la mine Gibraltar, tout en migrant vers une nouvelle usine d’opérations qui devrait permettre des économies substantielles. Suite à une période de contrôle des coûts au début de 2020, le rebond des cours du cuivre a permis à Taseko de rétablir le rythme des opérations minières, lesquelles ont commencé à augmenter en Septembre. Osisko détient un flux de 75 % sur l’argent (Ag) payable produit à Gibraltar, sans aucun prix de transfert.

Seabee – exploration

Au quatrième trimestre de 2020, SSR Mining Inc. (« SSR ») a complété avec succès le redémarrage des opérations à la mine Seabee suite à la fermeture temporaire liée à la COVID-19. SSR poursuit son historique de production constante et de remplacement des réserves minérales à Seabee, la société ayant annoncé en 2020 des investissements en exploration sur le projet. Les résultats d’exploration 2020 incluent des intersections de 7,64 mètres à 14.75 g/t Au et de 2,62 mètres à 28,92 g/t Au sur Santoy Gap Hanging Wall. De plus, une découverte a été effectuée sur Batman Lake incluant 3,6 mètres à 37,95 g/t Au. Osisko détient une redevance de 3,0 % NSR sur la mine Seabee.

Island Gold – expansion

Alamos Gold Inc. (« Alamos ») continue d’accroître sa position de terrain et son potentiel de production à sa mine Island Gold. Annoncée en juillet 2020, une décision quant à la construction d’un puits d’une profondeur d’au moins 1 373 mètres facilitera la hausse de production grâce à une cadence passant de 1 200 tonnes par jour actuellement à 2 000 tonnes par jour. La production annuelle moyenne suite à l’expansion de la phase III vise 236 000 onces par année dès 2025. La société a également recoupé des résultats de forage exceptionnels sur les titres miniers couverts par la redevance d’Osisko de 2% NSR, incluant 28,97 g/t Au sur 21,76 mètres et 15,38 g/t Au sur 15,02 mètres. Osisko détient une redevance de 1,38 % à 3 % NSR couvrant toutes les réserves et ressources minérales de la mine Island Gold.

Lamaque – augmentation des réserves

Eldorado Gold Corporation (« Eldorado ») a récemment annoncé une augmentation de 12 % du total des réserves (nettes de l’épuisement) à la mine Lamaque, tout en confirmant également la progression d’une nouvelle déclivité qui permettra de réduire les coûts de transport du minerai à l’usine Sigma et qui fournira des plateformes additionnelles pour l’exploration des récentes découvertes des gîtes Ormaque et Plug 4. Aucun de ces gîtes n’est comptabilisé dans l’estimation des réserves minérales de la société, mais devrait aider à supporter l’objectif fixé par Eldorado d’accroître la production aurifère de 1 800 tonnes par jour à 2 200 tonnes par jour d’ici 2022. Suite à l’expansion, les perspectives de production aurifère de Lamaque ont été augmentées à 130 000 – 140 000 onces d’or en 2021, puis à 145 000 – 155 000 onces d’or en 2023. À court terme, Eldorado prévoit publier les résultats d’une étude sur le possible accroissement additionnel de la cadence de l’usine jusqu’à 5 000 tonnes par jour, augmentant davantage le potentiel à Lamaque. Osisko détient une redevance de 1 % NSR sur la mine Lamaque.

Bald Mountain – augmentation de la production sur les titres miniers assujettis à la NSR

Kinross Gold Corp (« Kinross ») a annoncé l’accroissement de la production dans le secteur nord-est de sa propriété Bald Mountain en 2023 et 2024 où Osisko détient une redevance en rendement brut de fonderie de 4 % GSR sur le gîte Royale et sur une portion de North Duke, ainsi qu’une redevance de 1 % GSR sur le gîte Winrock et sur une portion du gîte Saga. Bald Mountain a produit 187 961 onces d’or en 2019 résultant en 466 onces d’équivalent d’or attribuables à Osisko, les opérations minières ayant été principalement effectuées à l’extérieur des titres miniers sur lesquels Osisko détient une redevance.

Pan et Gold Rock

Fiore Gold Ltd. (« Fiore ») a complété un programme d’exploration en 2020 totalisant 21 741 mètres et a annoncé une mise à jour des réserves et ressources minérales, et de la durée de vie de la mine, prolongée de deux ans jusqu’en 2025. La société a annoncé des perspectives de production de 44 000 à 47 000 onces d’or en 2021. Fiore a également complété une étude économique préliminaire sur son projet Gold Rock au printemps 2020 et a depuis entrepris un programme d’expansion des ressources minérales, des essais métallurgiques, des travaux géotechniques et du forage de confirmation d’absence de ressources minérales aux fins d’une étude de faisabilité devant être complétée en deuxième moitié de 2021. Les premiers résultats de forage ont été annoncés après la fin de l’année et incluaient entre autres 48,8 mètres à 2.17 g/t Au et 32,0 mètres à 1,41 g/t Au. Osisko détient une redevance de 4 % NSR sur la propriété Pan et une redevance de 2 % à 4 % NSR sur des portions de la propriété Gold Rock.

Renard – redémarrage

La mine de diamants Renard, exploitée par Stornoway Diamonds Canada Inc. (« Stornoway »), a redémarré ses opérations en septembre 2020 suite à une période d’entretien et de maintenance prolongée liée à la COVID-19. Les efforts de Stornoway ont été concentrés sur la réduction des coûts pendant le redressement du marché diamantifère. Au quatrième trimestre 2020, Stornoway a effectués deux ventes. Lors de la première vente, la société a vendu 203 491 carats à un prix moyen par carat de 70,66 $ US. Lors de la deuxième vente, la société a vendu 253 842 carats à un prix par carat de 79,70 $ US, une amélioration significative par rapport aux prix observés avant la COVID. Les réductions de coûts de Stornoway, de concert avec le raffermissement des prix des diamants, a contribué à générer des liquidités de Renard, sans prélèvement additionnel sur la facilité de fonds de roulement. Osisko détient un flux diamantifère de 9,6 % sur la mine Renard, mais a accepté de reporter les paiements qui lui sont destinés jusqu’en avril 2022. Les paiements pourront être effectués avant cette date si la situation financière de Stornoway le permet. Osisko détient également 35,1 % de participation en actions dans Stornoway.

Cariboo

Osisko a complété la transaction de transfert d’actifs ayant mené à la création d’Osisko Développement Corp. (« ODV ») le 25 novembre 2020, laquelle impliquait, entre autres, le transfert par Osisko du projet aurifère phare Cariboo à ODV. En 2021, ODV devrait débuter une production à petite échelle sur le gisement Bonanza Ledge Phase II (« BL2 ») visant la production d’approximativement 62 000 onces d’or au cours d’une durée de vie initiale de la mine de deux ans. Pendant que la production avancera à BL2, ODV fera progresser une étude de faisabilité sur l’ensemble du projet Cariboo, laquelle devrait être publiée en deuxième moitié de 2021. ODV est pleinement financée jusqu’à la décision quant à la construction de Cariboo, dont la conception initiale prévoit une production annuelle de plus de 200 000 onces d’or et dont la phase d’accroissement de production débuterait en 2023. Osisko détient 77,9 % des actions ordinaires d’ODV en plus d’une redevance de 5 % NSR sur l’ensemble de la propriété Cariboo.

San Antonio

San Antonio, situé à Sonora au Mexique, est l’autre actif principal d’ODV détenant une estimation initiale des ressources minérales de l’ordre de 27,6 millions de tonnes à une teneur de 1,18 g/t pour 1 million d’onces d’or dans la catégorie des ressources présumées. ODV planifie une campagne de forage complète visant à générer de la croissance sur le projet et la société vise actuellement une production initiale de 50 000 à 70 000 onces d’or, en plus d’un potentiel à court terme supplémentaire provenant d’une réserve de minerai en 2021. ODV croit que San Antonio est un projet de lixiviation en tas dont l’ampleur peut être augmentée et comptant sur un important potentiel en exploration. Osisko détient un flux aurifère et argentifère de 15 % sur San Antonio dont le prix de transfert est égal à 15 % du cours de l’or et de l’argent.

Windfall – résultats d’exploration

Minière Osisko inc. (« Minière Osisko ») a publié une mise à jour de l’estimation des ressources minérales le 19 février 2020 pour son projet Windfall, incluant 4,1 millions de tonnes à 9,1 g/t pour 1,2 million d’onces d’or dans la catégorie des ressources indiquées, et 14,5 millions de tonnes à 8,4 g/t pour 3,9 millions d’onces d’or dans la catégorie des ressources présumées. Depuis lors, approximativement 250 000 mètres de nouveaux forages ont été complétés, principalement sur le forage intercalaire et d’expansion des zones minéralisées connues, et sur les extensions des zones Underdog et Triple 8, lesquelles ont fortement suggéré des découvertes additionnelles en profondeur. L’intensité du forage s’est accélérée au cours de l’année dernière grâce à la présence de 30 foreuses de surface et souterraines actuellement sur le site, incluant 8 foreuses souterraines dédiées au programme de forage intercalaire de Lynx. Minière Osisko continue de faire progresser une rampe d’exploration vers Triple Lynx en vue de la prochaine analyse d’échantillon en vrac. Les intersections ont continué d’impressionner en 2020, incluant une intersection record de 2 mètres à 13 634 g/t Au et 28 mètres à 202 g/t sur le gîte Lynx, toutes deux non coupées et à des épaisseurs réelles estimées de 55 % à 80 % de la longueur de la carotte. La société prévoit publier une étude de faisabilité pour Windfall au cours de la première moitié de 2022. La Société détient une redevance de 2 % à 3 % NSR sur le gîte Windfall et détient également 14,5 % des actions en circulation de Minière Osisko.

Horne 5

Ressources Falco Ltée (« Falco ») progresse dans l’obtention des permis à Horne 5 situé au Québec, lequel est l’un des plus importants projets aurifères non développés au Canada. Falco a effectué des progrès dans ses discussions avec des parties prenantes en 2020 en concluant des ententes d’écoulement de cuivre et de zinc, et une débenture convertible de 10 millions de dollars CA avec Glencore Canada Corporation qui détient et exploite à Rouyn-Noranda la fonderie de cuivre Horne adjacente au projet. Osisko détient un flux argentifère de 90 % à 100 % sur Horne 5 doté d’un paiement de transfert équivalant à 20 % du cours de l’argent jusqu’à un maximum de 6,00 $ US/oz. Osisko a toujours une obligation de financement restant de 115 millions de dollars CA pour l’obtention du flux argentifère de 90 % et une option d’augmenter le pourcentage du flux à 100 %.

Ermitaño se rapproche de la production

First Majestic Silver Corp. (« First Majestic ») a effectué des progrès dans le développement de la mine Ermitaño située à Sonora, au Mexique, qui prévoit rapatrier environ 40 % du volume d’alimentation de l’usine de traitement Santa Elena d’une capacité de 3 000 tonnes par jour. De la minéralisation a été recoupée par les travaux de développement minier souterrain et First Majestic panifie actuellement cinq niveaux miniers distincts. Trois foreuses étaient en opération sur la propriété de 102 000 hectares au quatrième trimestre de 2020 et une étude de pré-faisabilité est prévue au premier trimestre de cette année, tandis que l’extraction initiale de minerai est prévue pour la mi-année. Osisko détient une redevance de 2 % NSR sur la propriété Ermitaño.

Santana – construction

Minera Alamos Inc. (« Minera Alamos ») est pleinement financée afin de compléter la construction de son projet aurifère de lixiviation en tas Santana situé à Sonora, au Mexique, suite à un financement par voie de prise ferme de 15 millions de dollars CA complété en septembre 2020. L’exploitation minière est prévue pour le premier trimestre de 2021 et Minera Alamos a indiqué une production initiale de 25 000 à 30 000 onces d’or par année. La société complète également ses efforts dans la phase 3 d’exploration qui cible un potentiel d’un ou deux millions d’onces d’or à l’échelle du district. Osisko détient une redevance de 3,0 % NSR sur le projet Santana.

Fortuna – permis reçus

Minera Alamos a obtenu tous les permis fédéraux importants pour la construction et le développement de son projet Fortuna situé à Durango, au Mexique. Fortuna devrait devenir la deuxième mine de la société suite à la construction de Santana. Une étude économique préliminaire de 2018 sur Fortuna a identifié une opération minière solide étant en mesure de produire 50 000 onces d’équivalent d’or annuellement. Osisko détient le droit d’acquérir une redevance de 4 % NSR sur Fortuna pour 9 millions de dollars CA.

Back Forty – délais dans l’obtention de permis

En 2020, Aquila Resources Inc. (“Aquila”) a fait progresser son projet Back Forty au Michigan, publiant une étude économique préliminaire positive en septembre et en soumettant une demande de permis de sécurité de digue en novembre. L’étude économique préliminaire, qui incorporait les ressources souterraines à même le plan minier, a augmenté la durée de vie de la mine de 12 ans et a défini des opportunités d’accroître davantage la récupération de l’or. Le 4 janvier 2021, Aquila a annoncé qu’un juge du Michigan avait renversé l’octroi du permis relatif aux zones humides en raison du fait que la modélisation des eaux souterraines par la société ne fournissait pas une identification valable des impacts sur les zones humides. La société évalue ses alternatives, incluant de soumettre une demande de permis révisée ou d’en appeler de la décision du tribunal. Osisko détient un flux aurifère de 18,5 % et un flux argentifère de 85 % sur Back Forty, assujettis à des paiements de transfert respectifs équivalant à 30 % du cours de l’or et de 4,00 $ US/ par once d’argent.

Amulsar

Le 6 juillet 2020, Lydian International Corp. (« Lydian ») a complété un plan d’arrangement avec les créanciers garantis, incluant Osisko, dans le cadre de sa restructuration corporative et de la liquidation de la société. La construction sur le projet Amulsar de Lydian en Arménie était complétée à environ 75 % lorsque des blocus illégaux ont empêché la société d’accéder au projet. Amulsar contient 119,3 millions de tonnes à 0,74 g/t, incluant des réserves minérales aurifères prouvées et probables de 2,83 millions d’onces d’or. Osisko travaille étroitement avec ses partenaires et le gouvernement d’Arménie afin de redémarrer la construction du projet. Osisko détient indirectement approximativement 36 % des actions dans le projet, une entente d’écoulement d’or de 81,91 %, et un flux aurifère de 4,22 % et un flux argentifère de 62,5 % sur le projet, lesquels sont assujettis à des paiements de transferts respectifs de 400 $ US/oz et 4,00 $ US/oz.

Cerro Del Gallo – processus d’obtention des permis

Argonaut Gold Inc. (« Argonaut ») prévoit prendre une décision cette année relativement à la construction du projet à ciel ouvert de lixiviation en tas Cerro Del Gallo, situé à Guanajuato au Mexique. Cela fait suite à une étude de pré-faisabilité publiée en décembre 2019 qui prévoyait 77 000 onces de production d’équivalent or par an pour une durée de vie de 15 ans. Cerro Del Gallo progresse dans le processus de délivrance des permis. Osisko détient une redevance de 3 % NSR sur une partie de la propriété Cerro Del Gallo qui héberge actuellement des réserves prouvées et probables de 91,8 millions de tonnes à 0,56 g/t Au pour 1,64 million d’onces d’or.

Magino – exploration souterraine

Argonaut a commencé à préparer la construction de son projet de mine à ciel ouvert Magino, situé en Ontario au Canada, pour lequel la première coulée d’or est attendue au début de 2023. Le 4 janvier 2021, la société a annoncé qu’elle avait exécuté par contrat une offre fixe d’ingénierie, d’approvisionnement, de construction et de mise en service avec Ausenco Engineering Canada Inc. Une petite partie de la limite est de la fosse Magino proposée est couverte par un titre minier sur lequel Osisko détient une redevance de 3 % NSR. Le forage sous la fosse a abouti à la découverte de minéralisations à haute teneur, dont une partie plus importante relève des droits de redevances d’Osisko. Cette minéralisation suit la même tendance que la mine Island Gold d’Alamos Gold, qui compte parmi les mines d’or à plus haute teneur au Canada. On s’attend à ce que Argonaut continue de forer en 2021, y compris sur les claims sur lesquels Osisko détient une redevance. Certains résultats de forage couverts par la redevance d’Osisko comprennent: 12,4 mètres à 10,6 g/t Au et 9 mètres à 13,4 g/t Au; les intervalles ne sont pas plafonnés et l’épaisseur réelle estimée est de 8,7 mètres et 6,3 mètres respectivement.

Ambler – étude de faisabilité

Trilogy Metals Inc. (« Trilogy ») a publié une étude de faisabilité sur son projet Ambler, situé en Alaska le 20 août 2020. L’étude décrit un grand projet de mine à ciel ouvert avec une production annuelle moyenne de 155 millions de livres de cuivre, 192 millions de livres de zinc, 32 millions de livres de plomb, 32 000 onces d’or et 3,4 millions d’onces d’argent sur une durée de vie de 12 ans. Le projet est une coentreprise entre Trilogy et South32 Limited. Trilogy se concentre actuellement sur la soumission pour le permis fédéral 404 dans la seconde moitié de 2021. Osisko détient une redevance de 1% NSR sur la propriété qui fait l’objet d’une option de rachat de 10 M $ US en faveur de Trilogy.

Hermosa – étude de pré-faisabilité en cours

Le 12 mai 2020, South32 Limited (« South32 ») a publié une première ressource pour le gisement Clark à Hermosa, situé en Arizona. L’état des ressources décrit 33 millions de tonnes à 2,49 % Zn, 9,39 % Mn et 56 g/t Ag dans la catégorie indiquée et 22 millions de tonnes de 2,04 % Zn, 8,64 % Mn et 110 g/t Ag dans la catégorie inférée. South32 fait progresser un plan minier intégré des gisements Taylor et Clark avec une étude de pré-faisabilité prévue dans la seconde moitié de 2021. Osisko détient une redevance de 1 % NSR couvrant la propriété Hermosa.

Pine Point

Osisko Metals Inc. (« Osisko Metals ») continue d’identifier de nouvelles minéralisations et de confirmer l’inventaire minéral décrit dans l’évaluation économique préliminaire 2020 du projet Pine Point dans les Territoires du Nord-Ouest., Canada. L’estimation actuelle des ressources minérales, qui se prête aux méthodes d’exploitation à ciel ouvert, comprend 12,9 millions de tonnes à une teneur de 6,29% ZnEq dans la catégorie des ressources minérales indiquées et 37,6 millions de tonnes à une teneur de 6,80% ZnEq dans la catégorie des ressources minérales présumées. La société mène des activités d’exploration pour suivre les cibles hautement prioritaires tout en permettant des avancées. Au quatrième trimestre de 2020, Osisko a augmenté sa redevance sur la propriété Pine Point de 1,5 % à 2,0 % NSR. Osisko détient également 17,4 % des actions ordinaires d’Osisko Metals.

Kirkland Lake / Upper Beaver

Agnico Eagle Mines Limited (« Agnico ») a acquis la participation de 50 % dans le projet Kirkland Lake de Yamana en décembre 2017 pour 162,5 millions de dollars canadiens. En 2020, Agnico a prévu de forer 48 000 mètres sur le projet qui se trouve dans un ensemble de terrain de 25 506 hectares. L’inventaire minéral actuel comprend 8 millions de tonnes à 5,43 g/t Au pour 1,4 million d’onces de réserves d’or probables, 16 millions de tonnes à 3,2 g/t Au pour 1,7 million d’onces de ressources aurifères indiquées et 30,7 millions de tonnes à 3,34 g/t Au pour 4 millions d’onces de ressources aurifères présumées. On s’attend à ce qu’Agnico fournisse une mise à jour de l’estimation des ressources à ciel ouvert et souterraine et une étude économique en 2021. Osisko détient une redevance de 2 % NSR sur la propriété de Kirkland Lake.

Hammond Reef

Agnico a reçu les approbations environnementales pour le projet Hammond Reef en Ontario et évalue des scénarios d’exploitation potentiels, y compris le tri du minerai. La ressource minérale contenue dans la fosse à Hammond Reef se situe actuellement à 208 millions de tonnes à une teneur de 0,67 g/t pour 4,5 millions d’onces d’or dans les catégories de ressources mesurées et indiquées. En janvier 2020, la société a exercé son premier droit de refus de racheter une redevance de 2 % NSR sur Hammond Reef auprès de Kinross Gold pour 12 millions de dollars américains. Osisko détient une redevance de 2 % NSR sur le projet Hammond Reef.

Bralorne – forage

Talisker Resources Ltd. (« Talisker ») termine un programme de forage de 23 000 mètres sur le site minier historique de Bralorne, dans le centre-sud de la Colombie-Britannique, où elle possède plus de 297 000 hectares de concessions minières. La société est bien financée pour sa campagne d’exploration 2021 et prévoit d’étendre le forage sur le site de la friche industrielle, en testant la minéralisation autour d’anciens chantiers souterrains. L’exploitation minière historique à Bralorne a produit plus de 4,2 millions d’onces d’or à une teneur moyenne de 17,7 g/t. Osisko détient une redevance de 1,2 % NSR sur le projet Bralorne et 7,4 % des actions ordinaires de Talisker.

Antakori – forage

En octobre 2020, dans le cadre d’un partenariat stratégique conclu avec Regulus Resources Inc. (« Regulus »), Osisko a acheté une redevance sur le projet Antakori qui est situé à côté des grandes mines de cuivre-or de Tantahuatay et Cerro Corona au Pérou. Regulus continue de publier les résultats de son programme de forage de 25 000 mètres et le 7 janvier 2021, la société a annoncé une extension de l’empreinte minéralisée du projet. Alors que Regulus prévoit de continuer à publier les résultats de l’exploration à Antakori, le forage sur la cible d’Anta Norte a été récemment suspendu pour répondre à certaines préoccupations de la communauté concernant les impacts potentiels de leurs activités de forage. Osisko détient une redevance de 1,5 % à 3 % NSR couvrant environ 75 % des ressources indiquées et 50 % des ressources présumées à Antakori.

Sable Resources

Le 13 octobre 2020, Osisko a choisi d’exercer son option d’augmenter sa redevance sur les propriétés détenues et générées par Sable Resources Ltd. (« Sable ») de 1 % à 2 %. À la suite de la transaction avec Osisko, Sable a conclu la vente de l’une de ses propriétés, le projet d’argent Margarita situé à Chihuahua au Mexique, à Magna Gold Corp. (« Magna »). Osisko prévoit que la capacité de Sable à découvrir et à faire progresser des projets d’exploration de haute qualité devrait générer des occasions supplémentaires pour Osisko de dégager des redevances, comme ce fut le cas avec la transaction Magna. En plus des 2 % de redevances NSR détenues par Osisko sur les propriétés détenues et générées par Sable, Osisko détient 9,9 % des actions ordinaires de la société.

Marban – évaluation économique préliminaire

O3 Mining Inc. (« O3 ») a déposé une évaluation économique préliminaire pour le projet Marban situé à Malartic, au Québec, décrivant une mine à ciel ouvert classique produisant en moyenne 115 000 onces d’or par an pendant 15 ans. O3 a également entamé une vaste campagne d’exploration sur les propriétés Marban et Alpha avec jusqu’à 12 foreuses en opération au premier trimestre de 2021. Osisko détient une redevance de 0,5 % à 2 % NSR sur la propriété Marban.

Casino

Western Copper and Gold (« Western Copper ») prévoit compléter une évaluation économique préliminaire optimisée pour son projet de cuivre-or Casino, situé au Yukon au Canada. L’estimation des ressources de Casino a été mise à jour en 2020 pour inclure 2 390 millions de tonnes à une teneur de 0,14 % Cu et 0,19 g/t Au dans les catégories de ressources mesurées et indiquées, et 1 461 millions de tonnes à une teneur de 0,1 % Cu et 0,14 g/t Au dans la catégorie des ressources présumées. En prévision des résultats positifs de l’étude économique préliminaire, Western Copper élabore un plan pour l’ingénierie, les enquêtes sur le terrain, les travaux d’essai, les permis et les activités de relations communautaires pour soutenir le développement d’une étude de faisabilité pour le projet et a récemment mené un financement par actions de 28,75 millions de dollars canadiens. Osisko détient une redevance de 2,75 % NSR sur le projet Casino.

Wharekirauponga (WKP)

En juillet 2020, OceanaGold Corp. (« Oceana ») a publié les résultats d’une évaluation économique préliminaire démontrant des résultats encourageants pour le projet WKP, situé en Nouvelle-Zélande. Avec seulement 35 000 mètres de forages sur WKP, Oceana a été en mesure de définir 3,5 millions de tonnes à une teneur de 9,2 g/t pour 1 million d’onces d’or. Les activités d’exploration destinées à l’expansion de l’inventaire de ressources minérales ont recommencé en deuxième moitié de 2020. Osisko détient une redevance de 2 % NSR sur la propriété WKP.

Notes :

Osisko a inclus certaines mesures de performance dans ce communiqué de presse, lesquelles ne sont pas des mesures normalisées prescrites en vertu des International Financial Reporting Standards (IFRS), incluant (i) les onces d’équivalent d’or attribuable et (ii) la marge monétaire. La présentation de ces mesures non conformes aux IFRS vise à fournir de l’information supplémentaire et ne doivent pas être considérées seules ou comme substituts aux mesures de performance préparées en conformité avec les IFRS. Comme les opérations d’Osisko sont principalement axées sur les métaux précieux, la Société présente des onces d’équivalent d’or attribuables et la marge monétaire parce qu’elle croit que certains investisseurs utilisent cette information afin d’évaluer la performance de la Société en comparaison avec d’autres sociétés minières de l’industrie des métaux précieux qui présentent les résultats de façon similaire. Toutefois, d’autres sociétés peuvent calculer ces mesures non conformes aux IFRS de façon différente. Veuillez noter que ces chiffres n’ont pas été audités et pourraient être modifiés.

  1. Les onces d’équivalent d’or sont calculées trimestriellement et comprennent les redevances, les flux et les ententes d’écoulement. L’argent provenant d’ententes de redevances et de flux a été converti en onces d’équivalent d’or en multipliant le nombre d’onces d’argent par le prix moyen de l’argent pour la période, puis divisé par le prix moyen de l’or pour la période. Les diamants, les autres métaux et les redevances en trésorerie ont été convertis en onces d’équivalent d’or en divisant le produit associé par le prix moyen de l’or pour la période. Les ententes d’écoulement ont été converties en utilisant l’équivalent du règlement financier divisé par le prix moyen de l’or pour la période.
  2. Les chiffres n’ont pas été audités et pourraient être modifiés. Comme la société n’a pas encore terminé ses procédures de clôture de trimestre, l’information financière anticipée présentée dans ce communiqué de presse est préliminaire, assujettie à des ajustements finaux de clôture du trimestre et peuvent changer de façon importante.
  3. La marge monétaire (en dollars) représente les produits moins le coût des ventes, en excluant l’épuisement (64,5 millions de dollars CA – 18,2 millions de dollars CA = 46,3 millions de dollars CA). La marge monétaire sur les redevances et flux (en pourcentage) représente la marge monétaire gagnée des redevances et flux (en dollars) divisé par les produits issus des redevances et flux (48,8 millions de dollars CA – 3,2 million de dollars CA / 48,8 millions de dollars CA = 93,5 %).
  4. Présentation corporative de Yamana Gold Inc. datée du 18 décembre 2020
  5. Peter Marrone, président exécutif du conseil d’Administration de Yamana Gold Inc. lors du webcast virtuel de la journée Val-d’Or de Canaccord Genuity

Personne qualifiée

Le contenu scientifique et technique du présent communiqué a été révisé et approuvé par Guy Desharnais, Ph.D., géo., vice-président, évaluation de projets chez Redevances Aurifères Osisko, et « personne qualifiée » en vertu du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Les détails des divers inventaires de ressources minérales et les résultats d’exploration peuvent être trouvés sur le site web des sociétés respectives. Sauf indication contraire, les épaisseurs réelles des résultats de forage sont de nature inconnue en raison du stade précoce de l’exploration et les teneurs ne sont pas plafonnées.

À propos de Redevances Aurifères Osisko Ltée

Redevances Osisko est une société de redevances intermédiaire de métaux précieux axée sur les Amériques qui a débuté ses activités en juin 2014. Redevances Osisko détient un portefeuille de plus de 135 redevances, flux de métaux et conventions d’achat de la production de métaux précieux. Le portefeuille de Redevances Osisko s’appuie sur son actif clé, une redevance de 5 % NSR sur la mine Canadian Malartic, laquelle est la plus importante mine aurifère au Canada.

Le siège social d’Osisko est situé au 1100, avenue des Canadiens-de-Montréal, bureau 300, Montréal Québec  H3B 2S2.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Redevances Aurifères Osisko Ltée :
Heather Taylor
Vice-présidente, relations aux investisseurs
Tel. (514) 940-0670
htaylor@osiskogr.com

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué peuvent être considérés comme des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables du Canada et des États-Unis. Compte tenu de leur nature, ces énoncés prospectifs obligent Osisko à poser certaines hypothèses et comportent nécessairement des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus ou attendus. Les énoncés prospectifs ne comportent aucune garantie de performance. Dans ce communiqué de presse, ces énoncés prospectifs peuvent notamment comprendre, mais sans s’y limiter, des énoncés relatifs à des événements ou résultats futurs, à la réalisation des bénéfices anticipés découlant d’investissements, à la performance générale des actifs d’Osisko, et au résultat des activités d’exploration, de développement et de production ainsi que des projets d’expansion concernant les propriétés dans lesquelles Osisko détient une redevance, un flux ou un autre intérêt. Des mots tels que « peut », « serait de nature à », « sera », « serait », « pourrait », « s’attend à », « croit », « prévoit », « anticipe », « à l’intention de », « évalue », « estime », « continue », ou leur forme négative ou toute autre terminologie semblable, ainsi que les termes habituellement utilisés au futur et au conditionnel, identifient des énoncés prospectifs. L’information contenue dans les énoncés prospectifs est fondée sur des hypothèses importantes ayant permis de tirer une conclusion ou d’effectuer une prévision ou une projection, incluant, sans s’y limiter, les perceptions de la direction des tendances historiques, des conditions actuelles et de l’évolution future, l’exploitation continue des propriétés dans lesquelles Osisko détient une redevance, un flux ou un autre intérêt par les exploitants de ces propriétés d’une manière conforme à la pratique antérieure, l’exactitude des déclarations et divulgations publiques faites par les exploitants de ces propriétés, l’absence de changement défavorable important dans le cours des produits sous-jacents au portefeuille d’actifs, l’absence de développement défavorable à l’égard d’une propriété importante dans laquelle Osisko détient une redevance, un flux ou un autre intérêt, l’exactitude des expectatives divulguées publiquement concernant le développement des propriétés sous-jacentes qui ne sont pas encore en production et l’absence de tout autre facteur qui pourrait entraîner des actions, des événements ou des résultats différents de ceux prévus, estimés ou visés. Osisko considère que ses hypothèses sont raisonnables compte tenu de l’information disponible, mais elle avertit le lecteur que ses hypothèses à l’égard d’événements futurs dont plusieurs échappent à son contrôle, pourraient se révéler inexactes puisqu’elles sont soumises à des risques et à des incertitudes qui touchent Osisko et ses activités. Ces risques et incertitudes incluent, entre autres, que l’information financière présentée dans ce communiqué de presse est préliminaire et pourrait faire l’objet d’ajustements, la poursuite réussie des activités minières au Québec et plus particulièrement des opérations sous-jacentes aux actifs de la société, la performance des actifs d’Osisko, la croissance et les bénéfices découlant de son portefeuille d’investissements, les risques liés aux exploitants des propriétés dans lesquelles Osisko détient une redevance, un flux ou un autre intérêt, y compris les changements dans la propriété et le contrôle de ces exploitants; les risques liés au développement, à l’obtention de permis, aux infrastructures, aux difficultés d’exploitation ou techniques sur l’une des propriétés dans lesquelles Osisko détient une redevance, un flux ou un autre intérêt, l’influence des développements macroéconomiques ainsi que l’impact et les réponses des gouvernements concernés à la pandémie de COVID-19 et l’efficacité de ces réponses.  

Pour plus de détails au sujet de ces facteurs et hypothèses ainsi que des autres facteurs et hypothèses qui sous-tendent les énoncés prospectifs présentés dans le présent communiqué, se reporter à la rubrique « Facteurs de risque » de la dernière notice annuelle d’Osisko, déposée auprès des commissions en valeurs mobilières canadiennes et disponible en version électronique sous le profil de l’émetteur d’Osisko dans SEDAR (www.sedar.com), et déposée auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis et disponible en version électronique sous le profil de l’émetteur d’Osisko dans EDGAR (www.sec.gov). L’information prospective présentée dans le présent communiqué reflète les attentes d’Osisko au moment de l’émission du présent communiqué et pourrait changer après cette date. Osisko décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de la réception de nouveaux renseignements, de la survenance d’événements futurs ou autrement, à l’exception de ce qui est exigé par la loi.

Back to all news