OR  $US/OZ $ NYSE:OR  $ TSX:OR    $      

Osisko, un investisseur important dans le Plan Nord

(Montréal, le 9 avril 2015)  Redevances Aurifères Osisko Ltée (TSX : OR) (la « Société » ou « Osisko ») est très heureuse de la relance du Plan Nord et compte bien profiter de l’opportunité qui lui est offerte en demeurant active par des investissements en exploration totalisant environ 25 millions $ au cours des deux prochaines années.

Sean Roosen, président du conseil d’administration et chef de la direction d’Osisko, a commenté sur la stratégie d’investissement : « L’acquisition de Mines Virginia inc. en février 2015 nous a permis de devenir un des plus importants détenteurs de claims miniers dans le Nord-du-Québec et plus particulièrement dans la région de la Baie James en plus de nous permettre d’acquérir une redevance aurifère de l’ordre de 2,0 à 3,5 % sur les revenus nets de fonderie (« NSR ») de la nouvelle mine Éléonore mise en production récemment par Goldcorp. Nous croyons que la région de la Baie James est un secteur prometteur pour la découverte de nouveaux gisements de métaux précieux et de métaux de base au Québec. Le développement des infrastructures par le Gouvernement du Québec, avec la collaboration des parties prenantes, permettra la création de richesse pour tous les Québécois. »

Les investissements seront axés sur plusieurs projets aurifères, mais également sur le projet Coulon, un projet détenu par Osisko en partenariat avec SODÉMEX (une filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec), le Fonds FTQ conjointement avec le Fonds régional Nord-du-Québec et SIDEX.

Historique d’investissement

L’équipe d’Exploration Osisko – Baie James inc. (anciennement connue sous le nom de Mines Virginia inc.) est une des plus expérimentées sur le territoire de la Baie James. Au cours des 20 dernières années, avec le concours de ses partenaires, elle a investi plus de 180 millions $ dans la recherche et la délimitation de nouveaux gisements. Ces investissements ont notamment permis la découverte du gisement Éléonore et du projet Coulon.

André Gaumond, vice-président principal, développement du Nord-du-Québec de la Société, a souligné : « La découverte d’Éléonore a nécessité des investissements de près de 2 milliards $ pour le développement d’une des plus importantes mines d’or au Québec et au Canada. La nouvelle mine, qui a débuté sa production commerciale le 1er avril 2015, permettra le maintien de près de 800 emplois permanents et contribuera à l’économie jamésienne et québécoise pour plus de 15 ans. »

Osisko continue d’accumuler ses connaissances géoscientifiques en comptabilisant des données sur divers projets qui sont localisés dans des endroits stratégiques du territoire. Ces informations permettront de générer de nouvelles cibles/projets d’exploration.

Il est également opportun de mentionner que les investissements dans le secteur de la Baie James complémentent ceux de Corporation Minière Osisko qui, entre 2003 et 2014, a investi plus de 150 millions $ en exploration dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, ce qui a notamment mené à la découverte de la Mine Canadian Malartic, la plus importante mine d’or au Canada et qui emploie actuellement environ 700 personnes. Entre 2009 à 2012, le développement de Mine Canadian Malartic a nécessité des investissements de plus de 1,2 milliard $. Redevances Aurifères Osisko détient une redevance de 5 % sur la production aurifère de Mine Canadian Malartic, à la suite de la transaction de 3,9 milliards $ US en juin 2014 avec Mines Agnico Eagle et Yamana Gold inc.

Sean Roosen a souligné : « Nous réinvestissons à nouveau dans le secteur minier québécois, car il a un fort potentiel pour la création de valeur pour nos parties prenantes. »

Une cohabitation harmonieuse

Osisko maintient d’excellentes relations avec les parties prenantes du Plan Nord afin d’assurer une cohabitation harmonieuse. Elle participe activement à/au :

  • Dialogue avec les parties prenantes pour le développement du Nord dans le cadre des meilleures pratiques en développement durable;
  • Financement et gestion du Fonds Restor-Action Nunavik depuis 2007, afin de restaurer les anciens sites d’exploration/miniers orphelins. À ce jour, plus de 40 sites ont été nettoyés et les travaux se poursuivent;
  • Promouvoir la participation des ressources humaines tant au niveau des communautés locales que des entreprises détenues par les Premières Nations;
  • Dialogue avec les Premières Nations sur les activités de développement;
  • Partenariat avec le Fonds Exploration minière Nunavik.

« Nous croyons qu’Osisko possède la connaissance du territoire et la capacité financière qui en font un partenaire important dans la mise en œuvre du Plan Nord et qu’elle pourra également en faire bénéficier les parties prenantes. Nous sommes fiers de relever les défis reliés à l’établissement d’un nouveau camp minier au Québec », a ajouté Monsieur Gaumond.

À propos de Redevances Aurifères Osisko Ltée

Osisko est une société minière intermédiaire de redevances et d’exploration détentrice de deux redevances aurifères de calibre mondial. Ces deux actifs principaux sont une redevance de 5 % en rendement net de fonderie (« NSR ») sur la mine d’or de calibre mondial Canadian Malartic, située à Malartic, Québec, et une redevance escalatoire de 2,0-3,5 % NSR sur la mine d’or Éléonore située à la Baie James, au Québec. Osisko détient également une redevance de 2 % NSR sur les projets d’exploration aurifère Upper Beaver, Kirkland Lake et Hammond Reef, situés dans le nord de l’Ontario. Elle détient aussi un portefeuille d’investissements dans des sociétés émergentes d’exploration.

Le siège social d’Osisko est situé au 1100 avenue des Canadiens-de-Montréal, bureau 300, Montréal, Québec, H3B 2S2.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient certains énoncés prospectifs à l’égard d’Osisko. Compte tenu de leur nature, ces énoncés prospectifs obligent Osisko à faire certaines hypothèses et comportent nécessairement des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus ou attendus. Les énoncés prospectifs ne comportent aucune garantie de performance. Dans ce communiqué de presse, ces énoncés prospectifs incluent de l’information sur les attentes actuelles d’Osisko concernant le développement minier nordique et sur sa stratégie d’affaires et sa condition financière. Des mots tels que « peut », « serait de nature à », « sera », « serait », « pourrait », « s’attend à », « croit », « prévoit », « anticipe », « à l’intention de », « évalue », « estime », « continue », ou leur forme négative ou toute autre terminologie semblable, ainsi que les termes habituellement utilisés au futur et au conditionnel, identifient des énoncés prospectifs. L’information contenue dans les énoncés prospectifs est fondée sur des facteurs ou des hypothèses importants ayant permis de tirer une conclusion ou d’effectuer une prévision, incluant la capacité d’Osisko de continuer à explorer le Nord québécois ainsi que d’autres facteurs considérés comme appropriés dans les circonstances. Osisko considère les facteurs et hypothèses comme étant raisonnables compte tenu de l’information disponible, mais elle met le lecteur en garde, à l’égard d’événements futurs dont plusieurs sont hors du contrôle d’Osisko, que ces facteurs et hypothèses pourraient se révéler inexacts puisqu’ils sont soumis à des risques et à des incertitudes qui touchent Osisko et ses activités.

Pour plus de détails au sujet de ces facteurs et hypothèses ainsi que des autres facteurs et hypothèses qui sous-tendent les énoncés prospectifs émis dans le présent communiqué, se reporter à la plus récente notice annuelle d’Osisko, disponibles sous le profil d’Osisko sur SEDAR, au www.sedar.com. L’information prospective présentée dans le présent communiqué reflète les attentes de la Société au moment de l’émission du présent communiqué et est sujette à changement après cette date. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, à l’exception de ce qui est exigé par la loi.

Retour vers toutes les nouvelles