OR  $US/OZ $ NYSE:OR  $ TSX:OR    $      

Osisko publie ses résultats du troisième trimestre

(Montréal, le 5 novembre 2014) Redevances Aurifères Osisko (la « Société » ou « Osisko ») (OR : TSX) a annoncé aujourd’hui un bénéfice net au troisième trimestre de 5,8 millions $ (0,12 $ par action). Pour les neuf premiers mois de 2014, la Société a généré un bénéfice net des activités poursuivies de 0,1 million $ (0,00 $ par action) et un bénéfice net de 1,675 milliard $, incluant un bénéfice net des activités abandonnées de 1,675 milliard $ (36,76 $ par action).

Faits saillants du troisième trimestre

  • Produits de 9,6 millions $ (2013 – nul);
  • 6 359 onces d’or reçues (2013 – nul) et 6 843 onces vendues;
  • 6 051 onces d’argent reçues (2013 – nul) et 6 523 onces vendues;
  • Bénéfice net de 5,8 millions $, 0,12 $ par action (2013 – perte nette de 3,9 millions $ ou 0,09 $ par action);
  • BAIIA ajusté de 8,1 millions $, 0,17 $ par action2 (2013 – BAIIA ajusté2 et BAIIA ajusté par action2 de nul);
  • Solide marge bénéficiaire2 de 84 %;
  • Flux de trésorerie nets liés aux activités d’exploitation de 6,1 millions $ (2013 – flux négatifs de 1,6 million $);
  • Obtention d’une facilité de crédit renouvelable de 100 millions $, avec possibilité d’augmentation de 50 millions $.

Sean Roosen, président du conseil d’administration et chef de la direction, a commenté les résultats du trimestre : « Nous sommes très heureux de fournir nos premiers résultats pour un trimestre complet en tant que société de redevances. Notre équipe a travaillé avec diligence durant l’été dans le but de faire fonctionner la Société à pleine capacité. Notre solde d’encaisse considérable et les livraisons d’or et d’argent croissantes de la mine Canadian Malartic nous offrent une solide base pour l’avenir de la Société. Récemment, nous avons été en mesure d’annoncer l’accès à une facilité de crédit qui offre à Osisko une flexibilité financière additionnelle. Combinée au solde de l’encaisse et aux livraisons d’or croissantes, cette dernière nous permettra d’évaluer et de participer de manière compétitive aux opportunités qui se présentent dans le marché actuel. »

Droits de redevance

Canadian Malartic
L’actif principal de la Société est une redevance de 5 % du rendement net de fonderie (Net Smelter Return ou « NSR ») dans la mine d’or Canadian Malartic, située à Malartic, au Québec, laquelle est actuellement exploitée par la société en nom collectif Canadian Malartic (« le Partenariat CM ») mis sur pied par Mines Agnico Eagle Limitée (« Agnico Eagle ») et Yamana Gold inc. (« Yamana »).

Le Partenariat CM envisage différentes façons d’optimiser les opérations à la mine Canadian Malartic. Le circuit de concassage actuel a une capacité nominale de 55 000 tonnes par jour. Bien que ce taux ait été dépassé sur une base journalière et sur une base mensuelle, les débits de traitement prévus demeurent entre 51 000 et 52 000 tonnes par jour pour les six à douze prochains moins, avec un accroissement de régime pour atteindre la pleine capacité de 55 000 tonnes par jour dans un délai d’un à deux ans. Différentes options sont présentement évaluées par le Partenariat CM pour atteindre la capacité nominale.

Le rapprochement des onces extraites avec le bloc modèle continue d’être positif (3 % à 4 % supérieur) et pourrait avoir un impact positif sur la quantité d’or produite dans l’avenir.

Pour des informations plus détaillées, le lecteur est prié de consulter les communiqués de Yamana et d’Agnico Eagle publiés le 29 octobre 2014 et déposés sur SEDAR (www.sedar.com).

En août 2014, Agnico Eagle et Yamana ont publié une mise à jour de l’estimation des réserves et des ressources minérales en date du 15 juin 2014 pour la mine Canadian Malartic. Les réserves minérales prouvées et probables dans la fosse ont été estimées à 8,9 millions d’onces d’or selon un modèle de fosse aménagée en tenant compte d’un prix de l’or à 1 300 $US l’once, un seuil de coupure entre 0,28 g/t et 0,35 g/t or, et un taux de change $CA/$US de 1,10.

L’inventaire de réserves est présenté dans le tableau ci-dessous :

Estimations de réserves et de ressources selon un seuil de coupure entre 0,28 g/t et 0,35 g/t Au

Catégorie Tonnes
(M)
Teneur
(g/t Au)
Au
(M oz)
Réserves prouvées 57,6 0,91 1,69
Réserves probables 205,6 1,10 7,26
 Réserves prouvées et probables  263,2  1,06  8,94
 Ressources mesurées et indiquées *  314,2  1,07  10,80
 Resources présumées  46,5  0,77  1,14

*Incluant les réserves prouvées et probables

Pour des informations plus détaillées, le lecteur est prié de consulter les rapports techniques conformes au Règlement 43-101 déposés sur SEDAR (www.sedar.com) par Agnico Eagle et Yamana les 13 et 14 août 2014 respectivement.
Propriétés Upper Beaver et Kirkland Lake
Osisko détient une redevance de 2 % NSR sur le projet Upper Beaver et les propriétés de Kirkland Lake, lesquelles sont présentement détenues et développées conjointement par Agnico Eagle et Yamana.
Le Partenariat CM a réexaminé les travaux d’exploration réalisés plus tôt en 2014 et a alloué un budget d’environ 8,0 millions $ pour compléter le programme d’exploration pour le reste de l’année 2014, en ciblant particulièrement le projet Upper Beaver à Kirkland Lake et la propriété Pandora. Les activités comprendront la compilation des travaux historiques sur les différentes propriétés du camp de Kirkland Lake et l’initiation d’un rapport technique sur le projet Upper Beaver.
Il est prévu qu’un rapport technique sera complété d’ici la fin de l’année 2014. Il présentera une évaluation du potentiel minéral et pourra servir de fondement pour une évaluation économique préliminaire prévue en 2015.

Pour des informations plus détaillées, le lecteur est prié de consulter les communiqués publiés par Yamana et Agnico Eagle les 29 et 30 octobre 2014 respectivement et déposés sur SEDAR (www.sedar.com).

Autre

La Société possède une redevance de 2 % NSR sur le projet Hammond Reef, situé près de la ville d’Atikokan en Ontario. La Société détient également des droits de redevances sur diverses autres propriétés au Canada qui étaient détenues par Corporation Minière Osisko, incluant une redevance de 2 % NSR sur la propriété Pandora, située près de la mine Lapa d’Agnico Eagle près de Cadillac au Québec.

Le Partenariat CM a annoncé qu’à Pandora, des travaux de forage auront pour but d’évaluer la zone North Branch située près de la surface, et que plusieurs sondages seront aussi forés à partir de la galerie d’exploration 101-W de la mine Lapa adjacente à la propriété, dans le but de vérifier la cible South Branch.

Les travaux de forage souterrain visant à vérifier la cible South Branch sur la propriété Pandora, détenue conjointement, sont présentement en cours dans la galerie 101-W. Cette galerie pourrait être prolongée jusque sur la propriété Pandora selon les résultats du programme de forage.

Pour des informations plus détaillées, le lecteur est prié de consulter les communiqués publiés par Yamana et Agnico Eagle les 29 et 30 octobre 2014 respectivement et déposés sur SEDAR (www.sedar.com).

Autres investissements

La Société a complété un placement privé sans intermédiaire de 14 000 000 d’actions ordinaires accréditives de Corporation Minière NioGold (« NioGold ») pour un total de 4,9 millions $. Osisko détient désormais environ 19,5 % des actions ordinaires émises et en circulation de NioGold. NioGold a nommé deux représentants de la haute direction de la Société pour siéger au conseil d’administration de NioGold.

Par ailleurs, Osisko a acquis les droits détenus par NioGold visant le rachat de la moitié de la redevance NSR existante sur le Bloc Marban et sur le Bloc Malartic Hygrade-NSM, pour un prix d’acquisition global de 150 000 $. L’acquisition de ces redevances nécessiterait une sortie de fonds de 2,0 millions $.

La Société a également procédé à l’acquisition d’un total de 2,7 millions d’actions ordinaires de Ressources Falco Ltée (« Falco ») pour un prix d’acquisition global de 1,0 million $. Falco a nommé Sean Roosen au poste d’administrateur et président du conseil d’administration. Osisko détient désormais environ 15,0 % des actions ordinaires émises et en circulation de Falco. Les initiés d’Osisko détiennent également 2 % des actions ordinaires émises et en circulation de Falco.

Facilité de crédit renouvelable

Au cours du troisième trimestre de 2014, la Société a conclu une entente avec la Banque Nationale du Canada pour une facilité de crédit renouvelable de 100 millions $ à être utilisée pour des investissements dans l’industrie minière, y compris l’acquisition de redevances et le financement de flux de métaux précieux. La facilité peut être augmentée de 50 millions $ à la demande d’Osisko.

La facilité de crédit renouvelable demeure conditionnelle à la signature et la remise de la documentation finale et à la satisfaction de toutes les conditions préalables.

Situation financière

La Société a terminé le trimestre avec un bilan solide. Les liquidités totalisent 156,8 millions $ et le fonds de roulement net s’élève à 156,1 millions $. La Société n’affiche aucune dette, n’a aucun contrat de couverture et, avec la conclusion en novembre de l’entente de facilité de crédit renouvelable récemment annoncée, jouit d’une flexibilité financière pour rehausser son portefeuille de royautés.

Activités abandonnées

Les activités abandonnées reflètent les résultats des activités d’exploitation minière, d’exploration et d’évaluation canadiennes de Corporation Minière Osisko jusqu’au 15 juin 2014. Elles sont considérées comme ayant été cédées et comprennent un gain à la cession réputée des actifs nets de     1 744 115 000 $ réalisé le 16 juin 2014.

À propos de Redevances Aurifères Osisko Ltée

Osisko est une société de redevances et de flux aurifères dont l’actif principal est une redevance de 5 % NSR sur la mine d’or Canadian Malartic, située à Malartic (Québec). La Société détient également une redevance de 2 % NSR sur les projets d’exploration aurifère Upper Beaver, Kirkland Lake et Hammond Reef, situés dans le nord de l’Ontario.

Le siège social d’Osisko est situé au 1100 avenue des Canadiens-de-Montréal, bureau 300, Montréal, Québec, H3B 2S2.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des événements futurs, des développements ou des performances qu’Osisko prévoit, y compris les attentes de la direction concernant la croissance d’Osisko, les résultats d’exploitation, les estimations des recettes futures, les exigences de capital supplémentaire, l’estimation des réserves minières et des ressources minérales, les estimations de production, les coûts de production et des revenus, la demande future et les prix des produits de base, les perspectives et occasions d’affaires sont des énoncés prospectifs.  En outre, les énoncés prospectifs (y compris les données figurant dans les tableaux) sur les réserves et les ressources et les onces d’or équivalent sont des énoncés prospectifs, car ils impliquent l’évaluation implicite, fondée sur certaines estimations et hypothèses et aucune assurance ne peut être donnée que les estimations seront réalisées. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement, mais pas forcément, être identifiés par l’emploi de mots comme « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « a l’intention », « estime », « projette », « potentiel », « échéancier », et autres expressions semblables ou des variations (incluant les variantes négatives), ou des énoncés à l’effet que des événements ou des conditions « se produiront », « pourraient » ou « devraient » se produire, incluant notamment le rendement des actifs d’Osisko, la satisfaction des conditions préalables à la conclusion et la mise en œuvre de la livraison de la facilité de crédit renouvelable, et la réalisation des avantages qui devrait en découler. Bien qu’Osisko soit d’avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, ces énoncés comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs et ne garantissent pas les résultats futurs, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment les fluctuations des prix des commodités qui sous-tendent les redevances détenues par Osisko (or et argent); les fluctuations de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain; les changements réglementaires dans les gouvernements nationaux et locaux, y compris l’octroi des permis et les et les politiques fiscales; la règlementation et les développements politiques ou économiques dans les juridictions où sont situées les propriétés dans lesquelles Osisko détient une redevance ou autre intérêt ou par l’entremise desquelles ils sont détenus; les risques liés aux exploitants des propriétés dans lesquelles Osisko détient une redevance; les opportunités d’affaires qui deviennent disponibles, ou sont poursuivis par Osisko; la disponibilité continue de capital et de financement et le marché ou les conditions économiques générales; les litiges concernant tout titre, permis ou licence liés à des intérêts sur l’une des propriétés dans laquelle Osisko détient une redevance ou un autre droit; des difficultés relatives au développement, à l’ obtention de permis, aux l’infrastructure, à l’exploitation ou aux aspects techniques sur l’une des propriétés dans laquelle Osisko détient une redevance ou un autre droit; des différences dans la cadence et l’échéancier de production par rapport aux estimations de ressources ou aux prévisions de production faites par les exploitants des propriétés dans laquelle Osisko détient une redevance ou un autre droit; les risques et les dangers liés à l’exploration, au développement et à l’exploitation minière sur l’une des propriétés dans laquelle Osisko détient une redevance ou d’autres intérêts, y compris, mais sans s’y limiter, les conditions géologiques inhabituelles ou imprévues et métallurgiques, des affaissement ou des effondrements de terrains, les inondations et autres catastrophes naturelles ou des troubles civils ou d’autres risques non assurés. Les énoncés prospectifs figurant dans ce communiqué de presse sont basées sur des hypothèses jugées raisonnables par la direction incluant notamment: l’exploitation continue des propriétés dans laquelle Osisko détient une redevance ou d’autres intérêts par les propriétaires ou les opérateurs de ces propriétés de manière conforme aux pratiques antérieures; l’exactitude des énoncés publiques et de la divulgation faites par les propriétaires ou les opérateurs de ces propriétés sous-jacentes; l’absence de changement défavorable important dans le prix des commodités qui sous-tendent le portefeuille d’actifs; aucun changement défavorable à l’égard d’une propriété à l’égard de laquelle Osisko détient une redevance ou autre intérêt; l’exactitude de la divulgation publique des attentes relatives au développement de propriétés sous-jacentes qui ne sont pas encore en production; et l’absence d’autres facteurs qui pourraient entraîner que les actions, événements ou résultats réels diffèrent de ceux prévus, estimés ou attendus. Pour plus d’informations sur les risques, incertitudes et hypothèses, prière de vous référer  à l’annexe I de la circulaire d’information de la direction de Corporation Minière Osisko qui a créé Osisko, laquelle a été déposée sur SEDAR et fournit également d’autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. Osisko met en garde le lecteur à l’effet que la liste des risques et incertitudes ci-dessus n’est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs compris dans les présentes devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu’aux incertitudes qu’ils sous-tendent et aux risques qu’ils comportent. Osisko est d’avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n’y a aucune garantie que ces attentes s’avéreront exactes et par conséquent, l’on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse. Osisko n’assume aucune obligation d’actualiser publiquement ni de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou pour toute autre raison, sauf si requis par les lois applicables.

Retour vers toutes les nouvelles