OR  $US/OZ $ NYSE:OR  $ TSX:OR    $      

Le projet Coulon d’Osisko : la lentille 257 à haute teneur rapporte la meilleure intersection à ce jour : 4,25 % Cu, 6,69 % Zn et 73,32 g/t Ag et 0,70 g/t Au sur 14,20m.

Tableau des résultats – hiver 2015

Localisation des forages

Vue en plan

(Montréal, le 25 juin 2015) Redevances Aurifère Osisko Ltée (La « Compagnie » ou « Osisko ») (OR : TSX) est heureuse de diffuser une mise à jour des résultats de la campagne de forages réalisée au cours de l’hiver 2015 sur le projet Coulon, situé à la Baie James.

Le programme d’exploration de l’hiver 2015 comportait 32 sondages totalisant 18 036 mètres ainsi qu’un volet de levés géophysiques de surface et en forage. Un total de 7 438 mètres a été réalisé dans 16 forages orientés qui avaient pour objectif de tester les extensions de la lentille 257 et de resserrer la maille de forage au sein de cette dernière. Par ailleurs, 16 forages totalisant 10 436 mètres ont été réalisés sur des cibles régionales tandis qu’un forage a été approfondi de 162 mètres sur la lentille 43. Au niveau de la géophysique, un levé InfiniTEM de surface a été complété tandis que 7 forages ont été sondés avec cette méthode.

Les forages testant l’horizon porteur de la lentille 257 ont pratiquement tous intersecté une séquence volcanique fertile, caractérisée par de fortes altérations hydrothermales et par des zones de sulfures massifs d’épaisseur plurimétrique. Six (6) trous de forages orientés ont été réalisés dans l’extension sud-ouest de la lentille 257 et l’ont tous intersecté. Le trou CN‑15‑318MH1 a retourné des valeurs de 5,57 % Zn, 1,87 % Cu et 69,93 g/t Ag sur 20,3 mètres incluant 7,66 % Zn, 2,19 % Cu, et 59,20 g/t Ag sur 12,3 mètres alors que le trou CN‑15‑318W1 a rapporté des valeurs de 8,96 % Zn, 3,07 % Cu, 32,69 g/t Ag sur 11 mètres et que le trou CN‑15‑318W5 a rapporté des valeurs de 5,51 % Zn, 1,12 % Cu et 33,98 g/t Ag sur 5,5 mètres. Les trous CN‑15‑318W2, CN‑15‑318W3 et CN‑15‑318W4 ont également intersecté des valeurs économiques sur des épaisseurs moins importantes (voir tableau).

Dans la partie nord-est de la lentille 257, cinq (5) trous orientés ont été réalisés à partir de coins et ont également tous intersecté la lentille 257. Les meilleurs résultats ont été obtenus dans les trous CN‑14‑303W1, CN‑14‑303W2 et CN-14-303W5 qui ont respectivement retourné des valeurs de 3,44 % Zn, 0,86 % Cu, 1,93 % Pb, 219,61 g/t Ag et 1,56 g/t Au sur 7 mètres, de 6,90 % Zn, 0,54 % Cu et 14,19 g/t Ag sur 2,35 mètres et de 8,47 % Zn, 0,83 % Cu et 12,78 g/t Ag sur 6 mètres.  Rappelons que le trou CN‑14‑303, réalisé dans l’extension nord-est de la lentille 257, avait rapporté des valeurs de 15,79 % Zn, 1,93 % Cu et 40,87 g/t Ag sur 2,9 mètres incluant 18,17 % Zn, 2,09 % Cu et 36,94 g/t Ag sur 2,5 mètres. Dans ce secteur, les trous CN‑14‑303 W1, CN‑14‑303W2 et CN‑14‑303W3 ont également intersecté une zone minéralisée parallèle se retrouvant environ 100 mètres au-dessus de la lentille 257. Cette zone parallèle, qui pourrait correspondre à la lentille 08, a rapporté des valeurs de 5,07 % Zn, 1,20 % Cu et 32,1 g/t Ag sur 1 mètre dans le trou CN‑14‑303W1, de 4,32 % Zn, 1,20 % Cu, de 1,20 % Pb et de 118,76 g/t Ag sur 1,7 mètre dans le trou CN‑14‑303W2 et de 4,75 % Zn, 1,23 % Cu et 21,08 g/t Ag sur 2,5 mètres dans le trou CN-14-303W3.

Enfin, cinq (5) trous orientés furent réalisés dans la partie centrale de la lentille 257. Quatre des cinq forages effectués dans cette partie ont intersecté la zone minéralisée. Le trou CN‑13‑271W1 a rapporté des valeurs de 2,38 % Zn, 1,53 % Cu et 21,09 g/t Ag sur 23 mètres incluant 3,51 % Zn, 1,88 % Cu et 23,31 g/t Ag sur 12,1 mètres. Le trou CN‑13‑271W2 a rapporté des valeurs de 6,72 % Zn, 2,18 % Cu et 25,94 g/t Ag sur 8,2 mètres tandis que le trou CN‑13‑273W1 a rapporté des valeurs de 5,05 % Zn, 1,87 % Cu et 51,57 g/t Ag sur 22,1 mètres. Finalement, le trou CN‑13‑271W4 a rapporté deux intersections titrant respectivement 7,98 % Zn, 1,57 % Cu et 27,41 g/t Ag sur 14,85 mètres et 6,67 % Zn, 4,25 % Cu, 73,32 g/t Ag et 0,70 g/t Au sur 14,2 mètres. Cette dernière constitue la meilleure intersection à ce jour sur le projet Coulon.

Ces résultats confirment la continuité vers le nord-est et vers le sud-ouest de la lentille 257, laquelle est maintenant suivie sur une distance latérale de plus de 720 mètres, à une profondeur verticale variant de 500 à 900 mètres sous la surface. La lentille 257 forme un corps minéralisé allongé selon une direction nord-est-sud-ouest, avec un pendage faible vers le nord‑ouest et plongeant faiblement vers le nord-est. La lentille demeure ouverte dans son axe de plongée tant en profondeur et que vers la surface. L’horizon porteur de la lentille 257 demeure peu exploré sur un segment de plus de 250 mètres vers le sud-ouest. Toutes les épaisseurs obtenues des intersections de la lentille 257 sont interprétées comme étant l’épaisseur vraie.

Finalement, 16 forages régionaux et stratigraphiques ont été réalisés sur des cibles correspondant à des conducteurs localisés au sein de zones d’altération hydrothermales préalablement identifiées au moyen de lithogéochimie. La plupart de ces forages ont intersecté des zones conductrices constituées d’horizons de formation de fer sulfurée ou d’exhalite stérile en métaux de base. Toutefois, plusieurs de ces sondages ont mis au jour des zones d’altération significatives qui nécessiteront des suivis éventuels.

Osisko est très encouragée par les résultats de sa campagne d’exploration hivernale sur la propriété Coulon, qui a confirmé la continuité en profondeur de la lentille 257. Celle-ci s’étend maintenant sur plus de 720 mètres latéralement et demeure ouverte dans son axe long. Elle pourrait se poursuivre vers le sud-sud-ouest sur plus de 250 mètres et elle pourrait rejoindre la lentille 9‑25 en profondeur vers le nord-nord-est. La lentille 257 est située sur le flanc ouest d’un pli complexe dont le flanc opposé à l’est présente une géologie identique contenant déjà trois lentilles importantes (lentilles 08, 9-25 et 44) totalisant plus de 12 millions de tonnes (voir communiqué du 14 avril 2009).

Sean Roosen, président du conseil et chef de la direction d’Osisko a déclaré « Nous sommes très encouragés par les résultats obtenus récemment lors de la campagne de forage sur Coulon. Nous allons continuer à concentrer nos efforts afin d’augmenter la quantité et la qualité des ressources sur ce projet qui constitue déjà la plus grande ressource de cuivre et de zinc non-développée au Québec ».

Au cours du troisième trimestre, Osisko et ses partenaires prévoient poursuivre les travaux d’exploration sur le projet Coulon. Un budget total de 7 millions de dollars pour les travaux de 2015 avait été prévu avec les partenaires de Coulon. Ce programme visera essentiellement l’extension en profondeur des zones à hautes teneurs de la lentille 257 mais testera également de nouvelles anomalies géophysiques InfiniTEM qui sont associées à des zones d’altération hydrothermales présentant plusieurs similitudes à celles hôtes des lentilles principales.

******

Les travaux ont été réalisés par le personnel d’Osisko sous la supervision de Paul Archer, ingénieur géologue. M. Archer est une personne qualifiée (tel que défini par la Norme canadienne 43-101) qui cumule plus de 30 ans d’expérience en exploration. Il a lu et approuvé le contenu du présent communiqué.

Contrôle de qualité

Osisko possède un programme de contrôle et d’assurance qualité analytique pour ses campagnes d’exploration. Le programme inclut l’ajout systématique d’échantillons en blanc (blanks) et de standards certifiés à tous nos envois d’échantillons pour fin d’analyse aux laboratoires commerciaux. Les échantillons en blanc servent à détecter les possibilités de contamination aux laboratoires tandis que les standards certifiés vérifient la précision et la reproductibilité analytique. Les échantillons ont été analysés au laboratoire ALS Chemex inc. de Val-d’Or par absorption atomique.

À propos de Coulon

Rappelons que le projet Coulon est développé en partenariat avec SODÉMEX Développement, s.e.c. (« SODÉMEX ») (une filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec), le Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (F.T.Q.), conjointement avec le Fonds régional Nord-du-Québec (collectivement le « Fonds ») et SIDEX, s.e.c. (« SIDEX »). À ce jour, la participation des différentes parties se résume ainsi : Osisko (82,14 %), SODÉMEX (7,14 %), le Fonds (7,14 %) et SIDEX (3,57 %). Le projet est localisé à 15 kilomètres au nord de l’aéroport de Fontanges et comprend 498 claims désignés couvrant une superficie de 247 kilomètres carrés.

À propos de Redevances Aurifères Osisko

Osisko est une société minière intermédiaire de redevances et d’exploration détentrice de deux redevances aurifères de calibre mondial. Ces deux actifs principaux sont une redevance de 5 % en rendement net de fonderie (« NSR ») sur la mine d’or de calibre mondial Canadian Malartic et une redevance escalatoire de 2,0-3,5 % NSR sur la mine d’or Éléonore située à la Baie James, au Québec. Osisko détient également une redevance de 3 % NSR sur la propriété Malartic CHL, et une redevance de 2 % NSR sur les projets d’exploration aurifère Upper Beaver, Kirkland Lake et Hammond Reef, situés dans le nord de l’Ontario. La Compagnie détient également une participation de 9.75% dans Labrador Iron Ore Royalty Corporation.

Le siège social d’Osisko est situé au 1100 avenue des Canadiens-de-Montréal, bureau 300, Montréal, Québec, H3B 2S2.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des évènements ou des développements que la Compagnie prévoit sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement, mais pas forcément, être identifiés par l’emploi de mots comme « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « a l’intention », « estime », « projette », « potentiel », « échéancier » et d’autres expressions semblables, ou que des évènements ou des conditions « se produiront », « pourraient » ou « devraient » se produire, incluant sans s’y limiter, l’extension de la lentille 257 et la poursuite et la réussite des activités d’exploration ou de mise en valeur du projet Coulon. Bien que la Compagnie soit d’avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s’y limiter que la mise en valeur des projets se matérialisera, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment le prix de l’or, les résultats des activités d’exploration et de mise en valeur, l’expérience limitée de la Compagnie en matière d’exploitation et de mise en valeur de propriétés minières, les risques non assurés, l’évolution de la règlementation ou les sanctions, les vices de titres, la disponibilité de la main-d’œuvre, du matériel et de l’équipement, les délais d’obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l’équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, les impacts environnementaux imprévus sur les activités minières, les cours du marché, l’accès soutenu à des capitaux et du financement, et la conjoncture économique en général.  Les énoncés prospectifs figurant dans ce communiqué de presse sont basées sur des hypothèses jugées raisonnables, mais il n’y a aucune garantie que ces attentes s’avéreront exactes et on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés et renseignements prospectifs inclus dans la présente. Ces énoncés ne sont valables que pour la date du présent communiqué.

Pour plus de détails au sujet de ces facteurs et hypothèses ainsi que des autres facteurs et hypothèses qui sous-tendent les énoncés prospectifs émis dans le présent communiqué, se reporter à la section intitulée « Facteurs de risque » de la notice annuelle d’Osisko pour l’année se terminant le 31 décembre 2014, déposée auprès des commissions en valeurs mobilières canadiennes, et disponible en version électronique sous le profil de l’émetteur d’Osisko sur SEDAR, au www.sedar.com. L’information prospective présentée dans le présent communiqué reflète les attentes de la Société au moment de l’émission du présent communiqué et est sujette à changement après cette date. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, à l’exception de ce qui est exigé par la loi.

Retour vers toutes les nouvelles